Vous êtes ici

Notre Métier

La réassurance pourrait se définir de façon simpliste comme «L'assurance des assureurs ».
En réalité, il s'agit d'un contrat par lequel une société spécialisée (le réassureur ou le cessionnaire) prend en charge une partie des risques souscrits par un assureur (la cédante) auprès de ses assurés.
Par cette opération, le réassureur s'engage à rembourser à l'assureur en cas de réalisation du risque, une partie des sommes versées au titre des sinistres et perçoit en contrepartie une portion des primes originales versées par le ou les assurés.
Le réassureur ne traite en principe qu'avec des assureurs, c'est pour cette raison que cette activité est souvent méconnue du grand public.

Pourquoi les assureurs se réassurent-il ?

De même qu'un individu (un assuré) doit s'employer à protéger son patrimoine (maison, automobile....) et ses proches contre toutes sortes d'aléas, une compagnie d'assurance doit également mesurer et limiter l'exposition de ses fonds propres afin d'éviter la ruine.
Ainsi, elle doit chaque année estimer les risques auxquels elle s'expose, selon quelle fréquence et quelle probabilité. Une fois ce travail préalable effectué, elle peut alors mieux évaluer ses besoins de protection en réassurance.

L'achat de réassurance permet notamment, via le transfert de certains risques :

  • de rendre plus homogène les différentes communautés de risques souscrits
  • de protéger contre les écarts de résultats dans l'espace et dans le temps
  • de limiter les besoins en capitaux propres

Comment se réassurer ?

Il existe deux principaux modes de réassurance :

La réassurance « facultative »

Il s'agit dans ce cas de réassurer individuellement un risque spécifique (par exemple une usine).
La réassurance « facultative » a ceci de particulier (comme d'ailleurs son nom l'indique) de laisser le choix à l'assureur de céder ou non de la réassurance et au réassureur d'accepter ou non ladite réassurance (absence d'accord préalable).

La réassurance « traités » ou « obligatoire »

Il s'agit alors de réassurer une communauté de risques (par exemple l'ensemble d'un portefeuille de polices automobile) plutôt qu'un seul risque.
Dans ce cas, le traité de réassurance se négocie en amont (généralement pour le 1er janvier de chaque année) et présente un caractère obligatoire c'est-à-dire une obligation de céder tous les risques du portefeuille concerné pour l'assureur et une obligation de les accepter pour le réassureur.

les principaux réassureurs mondiaux

Les principaux réassureurs mondiaux
  Nom Pays

Primes Nettes 2014

(Milliards USD)

1 Munich Re  Allemagne 36,1
2 Swiss Re Suisse 32,2
3 Hannover Re Allemagne 19,6
4 Scor Fance 15,4
5 Berkshire Etats-Unis 13,4
6 Lloyd's Grande Bretagne 13,0
7 RGA Etats-Unis 9,4
8 China Re Chine 8,7
9 Korean Re Corée du Sud 5,6
10 Partner Re  Bermudes 5,5

La réassurance dans le monde

Le chiffre d'affaires de la réassurance dans le monde : 

L'assurance mondiale représentait en 2014 un chiffre d'affaires de US$ 4 800 Mds.

Sur ce montant total de 4 800 milliards d'US$, la réassurance cédée représentait environ US$ 240 Mds, soit 5%. A la différence de l'assurance, la réassurance est une activité essentiellement Non Vie.

Comment la solvabilité des réassureurs européens est-elle controlée ?

L'assurance est avant tout une question de confiance. Ainsi, l'assuré fait confiance à son assureur lorsqu'il lui verse une prime destinée à payer des sinistres qui ne surviendront parfois que bien plus tard.
Afin de vérifier que l'assureur remplira ses engagements contractuels dans le temps , il existe depuis longtemps des organismes nationaux (par exemple l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution - ACPR en France) chargés de contrôler régulièrement la solvabilité (capacité à payer les sinistres) des compagnies ou mutuelles d'assurance.

En cédant une partie des risques qu'il a souscrit vers le marché de la réassurance (voir plus haut) l'assureur transfère par la même occasion une partie du risque d'insolvabilité (ou de crédit) vers ses réassureurs.

Où peut-on apprendre la réassurance ?

Enass

L'Ecole nationale d'assurances a été créée en 1946 pour répondre aux besoins de formation des salariés du secteur de l'assurance.

Marque du Conservatoire national des Arts et Métiers (Cnam), elle délivre des diplômes inscrits dans le schéma européen LMD, tous reconnus par le ministère de l'enseignement supérieur. L'Enass est donc l'opérateur de formation à l'assurance de référence pour ce qui relève des diplômes d'assurance.

L'école propose des filières diplômantes en alternance et à vocation professionelle, accessibles en formation initiale et en formation continue, pour les salariés de l'assurance.

La qualité des programmes et des méthodes pédagogiques, la proximité parfaite avec les professionnels, la modernité et l'adaptabilité de l'offre de formation permettent à l'Enass de se positionner comme l'école d'assurance de référence.

Association des Professionnels
de la Réassurance en France

26 boulevard Haussmann
75009 Paris - FRANCE